samedi, juin 09, 2007

La enfield 350 cc qui m'a emmene jusqu'a leh

La route qui nous attend de l'autre cote du col!!!


Premiere sortie en moto en haut du rothang (4000m)





Vue dans mon retroviseur







Gaetan s'occupe de la preparation mechanique de la moto, on change le pneu, regle le frein..











1 Comments:

Blogger M a n u said...

Lu dans Trek Magazine - n°91 - Juin 2007 - page 12 :

Ladakh - Confusion au sommet

L'association des tour-opérateurs du Ladakh (ALTOA) proteste contre la mise en place d'un permis d'ascension contraignant pour les sommets dépassant 5 500m d'altitude. En pratique, cette mesure se révèle inapplicable en raison des altitudes élevées.

L'Indian mountaineering foundation (IMF) a annoncé fin mars l'ouverture de 113 nouveaux sommets dans l'Himalaya indien pour doper la fréquentation des trekkeurs et des alipinistes. A cette occasion, une nouvelle procédure d'obtention du permis d'ascension a été mise en place. Dorénavant, pour tout sommet dépassant 5 500m d'altitude, il faudra passer par l'IMF, habilitée à délivrer un permis sous deux à quatre semaines. Plus besoin donc d'établir un visa spécifique ("X" visa), un simple visa touristique suffit. En revanche, les délais posent problème, notamment aux Kadakhis.
De nombreux sommets entre 5 500m et 6 500m d'altitude sont situés sur des itinéraires de trekking à une journée de route de Leh et quatre ou cinq heures du camp de base. Et vous devez vous y prendre trois mois à l'avance pour gravir ces montagnes, qui se grimpent en quatre heures ! protestent P.T. Kunzang, le vice-président de l'association des tour-opérateurs du Ladakh (ALTOA). Auparavant, le "X" visa pouvait s'obtenir en trois ou quatre jours depuis Leh.
L'autre point qui prête à polémique est le nombrte de sommets ouverts au Ladakh qui s'élève à 14. Un chiffre faible comparé aux 50 pics ouverts dans les régions de Gharwal-Kumaon, et 44 en Himachal Pradesh. L'altitude moyenne des implantations humaines au Ladakh se situe entre 3 000 et 6 000m, les bergers conduisant leurs animaux entre 5 000 et 6 000m d'altitude en été. Outre le fait que de nombreux cols dépassent l'altitude de 5 500m fixée par l"IMF, les sommets à cette altitude ne sont que de simples collines. Fort logiquement, l'ALTOA demande donc que cette barrière symbolique de 5 500 m soit relevée à 6 500 m au Ladakh, pour préserver l'attractivité du lieu pour les trekkeurs-alpinistes, comme pour les simples touristes désireux de goûter à l'ivresse des cimes.

Bonne continuation !

1:31 AM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Vous êtes le     Visiteur