samedi, août 26, 2006

trek du tso moriri l'itineraire

La terre des nomades

Tso Kar – Tsomoriri
La terre à distance de Changthang (terre du nord en Tibétain) s'étend du Tibet a l’extreme nord-ouest de la chaîne de Kunlun.
Cette région, connue sous le nom de “terre des nomades”, comprend plusieurs campements des nomades “Changpa” et nous donnera une occasion unique d'avoir un aperçu de leur manière de vivre. Peut-être aurons nous l’occasion de partager une tasse de the au beurre dans une de leurs tentes faites de poils noirs de yaks.
Le lac pittoresque de Tsomoriri, dont la couleur bleue saphir change avec le soleil et le Tsokar salé sont autant d’endroits magnifiques que nous verrons tout au long du voyage. La region est également un sanctuaire important pour la faune, hébergeant des marmottes, léopards de neige, kiangs (ânes sauvages), aussi bien que diverses espèces d’oiseaux.


Jour 1: Leh – Nuruchan (4h de jeep, 2h de marche)
Apres 4h de jeep nous arriverons au lac Tso KAr d’ou nous marcherons en direction de Nuruchan pendant 2 petites heures.
La nous etablirons notre campement pour la nuit

Jour 2. Nuruchan- Gyamar Barma (7-8 heures) Tôt le matin nous traverserons la riviere glaciale de Nuruchan, avant de monter graduellement vers le col de Horlam Kongka La (5000 m).
Du sommet du col, nous aurons une bonne vue du Tsokar bleu turquoise.
Après quelques 40 faciles minutes de marche en direction de Rajung Karu, nous rencontrerons plusieurs familles tibétaines de nomades originaires du tibét occidental avec leusr troupeaux de yaks, moutons et de chèvres pashmina.
Quand la Chine a envahi le Tibet, eux et leurs animaux ont fait face à de nombreuses difficultés, combattant le froid et perdant de nombreuses vies dans leur trajet vers l’exil au ladakh.
Après avoir passé un peu de temps avec les nomades, nous continuerons vers le col de Kyamayuru La (5410m). Ce passage est difficile, mais la vue magnifique du sommet vaut bien les efforts que nous aurons fournis.
Gyamar Barma (5150 m) sera notre terrain de camping pour le soir.
La haute altitude du campement peut nous exposer au mauvais temps, a des temperatures negatives. Il n’est pas rare de se reveiller et de decouvrir un manteau blanc a la sortie des tentes.
Malgre ces possibles inconvenients, c'est un lieu surprenant. Ce haut plateau et ses troupeaux de de yaks sont entourés par les montagnes couronnées de neige.

Jour 3. Gyamar Barma - Gyamar (2 ou 3 heures)
Nous prendrons notre temps pour atteindre le col de Kartse La (5300 M.), nous montrons progressivement vers ce plateau d'altitude. Après une courte pause, nous descendrons dans la vallée verdoyante de Gyamar (5150m) pour y passer la nuit.

Jour 4. Gyamar - Korzok (6-7 heures)
Yalung Nyaulung La, (5450 m), est le plus haut et dernier col de notre voyage. Du haut du col, le bleu saphir du lac d'eau douce du Tsomoriri (4500m) brillera comme un bijou dans ce paysage brun et stérile.
Le lac fait approximativement 40km de long,et est situé à 4500m entre le “trans Himalaya” et le “great Himalaya”.
Il y a une légende intéressante derrière le nom de TSO Moriri. On dit qu'une femme, probablement un chomo (une nonne bouddhiste), montant sur un yak, devait traverser le lac d’une rive a l’autre. Les yaks n'ont pas pu nager jusqu’au bout. La femme a crier: “a l'aide” « ri, ri » - une exclamation de la crainte – elle n’a pas ete entendu et s’est noyée. Ainsi d’apres la légende le lac a obtenu son nom - Chomoriri.
Nous descendrons ensuite une pente raide pendant quelques heures jusqu’a Korzok Phu, nous rencontrerons le pâturage d'été des habitants de Korzok. Notre voyage se terminera au village de Korzok, donnant sur le TSO Moriri et habité par un petit groupe de nomades “Changpa”. À une altitude de 4572m se trouve l’un des plus haut villages d’inde.
Le monastère de Korzok est vieux de plus de 500 ans et se trouve sur l'itinéraire marchand entre le Spiti et Ladakh. il a été visité par de nombreux explorateurs.

Jour 5. Korzok - Leh (7 heures)
Nous retournerons a Leh en jeep et croiserons les plaines poussiéreuses de Rupshu avant d'entrer dans la vallée verte d'Indus, et enfin….Leh.

3 Comments:

Anonymous Manu said...

6000 m trekking-peak ?

Pendant ce trekking, ne serait-il pas possible d'intégrer une journée supplémentaire pour permettre l'ascension un sommet facile et non dangereux (+/- 6000m) donnant éventuellement vue sur les eaux turquoise du lac Tso Moriri ?
Il me semble que cela doit être possible.

Merci pour votre avis et vos suggestions.

7:30 AM  
Blogger sylvain said...

il est effectivement tt a fait possible d'integrer un sommet a ce parcours il y a qq 6200 et meme un 6600 relativement facile.

4:33 AM  
Anonymous Anonyme said...

beaucoup appris

4:11 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

Vous êtes le     Visiteur